Asbl temet

Publié le par Asbl temet

TEMET

PRESENTATION

 

L'association est dénommée « Temet » en tamasheq (langue touareg), ce qui signifie le lien, la parenté. Ce mot désigne également la plus grande dune du Ténéré. Enfin, clin d'oeil au combat mené par Mano Dayak, « Temet » était le nom de la première agence de voyages qu'il a créée au Niger.

 

Elle a deux objectifs principaux: faire connaître la culture touareg et apporter un soutien au développement socio-économique et culturel des populations nomades du Sahara.

 

Le promotion de la culture touareg est associée à une sensibilisation aux réalités des populations nomades, et ce à travers l'organisation de différentes activités: conférences, projections de films et documentaires sur le sujet, expositions thématiques de photographies, concerts, etc. L'idée est de mettre en place, à terme, un centre de documentation sur la culture touareg (livres, rapports, mémoires, films, cd...). Une lettre d'information des membres de l'association ainsi qu'un site internet seraient également créés, centralisant toutes les informations sur celle-ci : rubriques thématiques (actions de « Temet »), thèmes (statut de la femme, langue, écriture, etc.), liens (associations, sites internet, agences de voyages concernés) ... Des voyages touristiques solidaires, visant une réelle rencontre avec la population et dont les bénéfices sont versés à un projet de développement, seraient mis en place ainsi que des « chantiers » proposant à un groupe de réaliser un échange de quelques semaines avec des populations nomades (alphabétisation, etc.).

 

Le deuxième objectif est de mettre en place ou de collaborer au développement d'actions contribuant au bien-être des populations concernées. L'association viserait particulièrement:

  • La création d'écoles dans des zones pastorales visant la scolarisation des enfants, et particulièrement des filles, ainsi que l'alphabétisation des adultes.

  • La création de centres de santé dans des zones isolées pour une sécurité sanitaire des populations nomades.

  • Favoriser l'accès à l'eau potable.

  • La maitrise socio-économique associée à l'élevage afin d'éviter la précarité et l'exode vers les villes en créant des activités génératrices de revenus, comme la commercialisation des produits laitiers.

  • La protection de l'environnement et la lutte contre la désertification à travers la plantations d'arbres, la confection de demi-lunes, le désensablement, etc.

  • La lutte pour la préservation d'un environnement sain pour l'épanouissement des activités sportives et culturelles (multiplier les « espaces jeunes », etc.)

 

L'appui aux initiatives des jeunes (artistes, chîomeurs, étudiants, etc.) sera privilégié. Toutes ces actions ne pourront être menées qu'en partenariat avec d'autres associations au Niger, Mali, Algérie, Libye, Belgique, France, etc.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article